Contexte historique

Le centre de la Croix Rouge de Sangatte a été ouvert en septembre 1999 pour faire face à une situation d’urgence à l’égard des réfugiés fuyant la guerre au Kosovo et qui erraient dans la région.

Ces exilés cherchaient à rejoindre la Grande-Bretagne où les conditions d’accueil pour les demandeurs d’asile sont bien meilleures qu’en France.

Les contrôles s’intensifiant, un goulot d’étranglement s’est rapidement formé : les étrangers restaient plus longtemps dans le centre.

En novembre 2002, m. Sarkozy, sous la pression de la Grande Bretagne, ordonne la fermeture et le démantèlement du centre.

Depuis la fermeture du centre, de nouveaux immigrés continuent d’arriver dans le Calaisis pour tenter de passer la frontière. Rien n’est prévu pour les abriter, la présence de l’Etat auprès de ces personnes se limite à la police et les violences policières sont quotidiennes.

Devant la pression policière à Calais, les migrants se sont également dispersés à divers endroits de la région dans des abris d’infortune, à Angres, Norrent-Fontes, Tatinghem, Steenvoorde et dans le Dunkerquois (le long des autoroutes menant à Calais), ainsi qu’en Belgique, à Ostende et Zeebruges. Certains exilés errent également à Paris, à Cherbourg et ailleurs en France et en Europe.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s